Dolce Punto (D_P)

Who’s in ?

Claire Buisson

Claire Buisson (1982) s’est d’abord formée en Arts et Anthropologie à l’université. En 2010, elle achève un doctorat en Danse sur la notion d’environnement chorégraphique. Parallèlement, elle se forme auprès de différents chorégraphes (Lia Rodrigues, Vera Mantero, Jennifer Lacey, Loic Touzé, Marlène Monteiro Freitas, Vania Rovisco, Keith Hennessy, Julie Nioche, Benoit Lachambre, Myriam Gourfink, Meg Stuart, SNDO-Intensive Course). En 2014, elle participe au PEPCC- programme de recherche et création chorégraphique à Lisbonne. Depuis 2010 elle développe son propre travail chorégraphique au sein de dolce punto (D_P). Sa première création “je suis un poumon” a été présentée au Festival Vivat la Danse ! 2013. Elle travaille actuellement sur sa nouvelle création, ’corps archivés ’ (Première au Festival le Grand Bain, mars 2016). Son travail reçoit le soutien du Vivat-scène conventionnée d’Armentières, le Gymnase-CDC Roubaix, Alkantara Festival, O Rumo O Fumo, CDC Toulouse, CCO Rio de Janeiro, Ballet du Nord-Olivier Dubois. En 2015, elle commence une collaboration auprès du chorégraphe Arkadi Zaides pour sa prochaine création. Elle a également initié un espace d’échanges autour de la notion de “dramaturgie étendue” avec la dramaturge et chercheuse Paula Caspao.

Elle enseigne dans différents contextes et a coordonné le Master en Pratiques Performatives à l’université de Lille III (2012-14). Elle s’occupe aussi de production et coordination de projets (Majazé Film Festival, festival de vidéodanse Catania-2005 ; IXKIZIT-2004 ; dolce punto depuis 2010).

JPEG - 1.1 Mo

Romain Teule

Il se forme au design (espace-objets) aux Beaux arts de Toulouse, et poursuit sa formation aux Beaux arts de Nantes, où il participe au projet de recherche DEP ( le Domaine des Études Performée) encadré par Daniel Perrier et Marianne Baillot.

La fabrication et la manipulation d’objet occupe une place importante dans le travail de Romain. Ce sont pour la plupart des objets à l’échelle du corps, sans fonction apparente qui se définissent par leur manipulation/utilisation.

Différentes questions se croisent. La mémoire, l’interprétation. Pourquoi et comment s’approprier le travail d’autres artistes ? Comment les frotter à notre propre espace temps et qu’en révèlent-ils ?
Dans son parcours Romain travaille sur la scénographie et performe pour le projet « bureaux d’extérieur » de l’agence Touriste ( Mathias Poisson, Virginie Thomas, Yasmine Youcef). Il assiste Alain Michard sur la pièce J’ai tout donné et sur le projet Vous êtes Ici. Il a été membre du collectif de designer « Hyperchêvre » au coté de Lucie Lintanf. En 2014 il participe au PEPPC (Lisbonne).

PNG - 557.2 ko

Marie Pons

Écrit dans des supports consacrés au spectacle vivant et à la critique de danse. Elle participe en tant que critique à plusieurs festivals européens, Les Plateaux au CDC La Briqueterie Val-de-Marne, Aerowaves ou Montpellier Danse. Après un parcours en lettres, anglais et histoire de l’art, Marie choisit de travailler pleinement avec la danse de plusieurs manières. Diplômée d’un Master en recherche et pratique de la danse contemporaine à l’Université de Lille III, elle y mène un travail de recherche portant sur la notion de production. Elle entame un dialogue avec Claire Buisson au sein de l’association dolce punto (D_P), autour du solo corps archivés, en tant que regard extérieur et assistante de production. Basée entre Lille et Bruxelles, elle est toujours à la recherche de nouveaux espaces collaboratifs. JPEG - 51.5 ko

Daniele Segre Amar

Son travail se développe autour de plusieurs disciplines musicales : la composition, la production de musique électroacoustique et électronique, la diffusion, l’interactivité, la conception d’interfaces d’informatique musicale, l’enseignement, la recherche, l’enregistrement. Compositeur, il se sert au même degré de l’écriture traditionnelle et électronique. Il a collaboré avec plusieurs artistes, parmi lesquels : A. Baricco, Arman, J. Baboni-Schilingi, L. Bianchi, F. Couturier, J-M.Larché, E. Groleau, R. Huby, M. Di Stefano, A. Markeas, N. Tescari, M. Tadini, M. Chevalier, S. Malagugini, R. Shammah, Ensemble Altrernance, Ensemble de Musiques Interactives, groupe Prisma. Il a gagné le premier prix Sacem en composition en 2004 avec le quatuor de l’Ensemble Alternance. Il a enregistré, au Togo, le disque Orchestres et litophones kabiyé, produit par Ocora Radio France. Depuis 2003, il enseigne la composition pour multimédia à l’Université de Franche-Comté, où il est responsable du parcours Master 2 PSM - Musique et Son pour le Multimédia. Depuis 2009, il collabore avec Claire Buisson pour le projet je suis un poumon. http://www.danielesegreamar.net/

Francesca Manzini

Diplômée en photographie à L’Institut Européen de Design de Rome (IED), elle développe une recherche entre image et parole (projet Ophelia, Mermaid, Persephone, qui a participé à plusieurs expositions en Italie et à l’étranger). Depuis 2006 elle collabore comme directrice de la photographie à plusieurs projets de vidéo et performances, et à la réalisation de court-métrages et vidéoclips. Diplômée également de Shiatsu, elle poursuit une formation en kinesithérapie à Rome. Depuis 2006, elle collabore pour le projet je suis un poumon.

Marion Perrichet

Formée à l’Ensad (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) à Paris, elle développe tout au long de son parcours différentes approches de la scénographie. Ces expériences s’articulent autour du théâtre, des arts de la rue, du cinéma, de la muséographie et de la danse : installations au festival international du court métrage de Clermont-Ferrand, au CENTQUATRE, sur le parvis de la Bibliothèque Nationale de France ; décors pour la création, L’idéal club 2, de la compagnie de théâtre 26000 couverts. Depuis 2009, elle collabore avec Claire Buisson pour le projet je suis un poumon. http://cargocollective.com/marionperrichet

Annie Leuridan

Est scénographe-lumière, paysagiste, militante, co-auteure de documentaires, assistante de réalisation. Elle crée la lumière de spectacles, de dispositifs plastiques et d’expositions. Aujourd’hui, elle se consacre principalement à la lumière de danse (Mylène Benoit, Nathalie Baldo, Boris Gibé, Cyril Viallon, Amélia Estevez) à l’égard des traitements des espaces, volumes, couleurs et rythmes en tant qu’éléments de la narration. La rencontre avec des plasticiens (Isabelle Bonté, Marie-Julie Bourgeois, Mathieu Bouvier, Hervé Lesieur, Laurent Pernot,..) la conduit à traiter la lumière en tant que matière même de l’œuvre. Depuis quelques années, sa recherche s’appuie sur la remise en cause des pratiques qui conditionnent la forme et l’écriture de la lumière. En association avec Cyrille Henry, artiste et développeur multidisciplinaire, ils s’appuient sur les techniques actuelles (capture de mouvements, images animées, utilisation d’ordinateur personnel, logiciel libre, leds...) pour les croiser à des outils traditionnels (jeux d’orgue, projecteurs...) et en re-visiter l’usage. Elle intervient à L’Ensad dans le cadre du dispositif Ensad_Lab (DRII) sur la lumière interactive dans les dispositifs plastiques. Entre 2010 et 2013, elle collabore avec Claire Buisson pour le projet je suis un poumon. http://aleuridan.free.fr